Je suis lasse, rien ne m’assiste,
Je voudrais choir sur le chemin.
Dois-je songer que tu existes ?
Poursuivrai-je cet examen ?
Je rêve à tes yeux, à tes mains.
Que tu me plais !
Mais je persiste
À souffrir ! — Hélas ! c’est si triste,
Et si joli, un être humain !

 Anna de Noailles, Poème de l’amour, 1924

0