On est bon si l’on est tranquille,
Content, indifférent, distrait ;
Mais si, plié sur son secret,
L’esprit sent sa force servile,
Qui dira l’ardeur, la bonté,
D’un instant de méchanceté ?

 Anna de Noailles, Poème de l’amour, 1924

0